De l'île aux îles

Home / Blog / Wolfville, entre vins et marées

Wolfville, entre vins et marées

  • Date:
  • Catégorie: Blog
wolfville-3

Estimés lecteurs, si vous nous trouviez quelque peu négatifs dans l’article précédent, rassurez-vous, nos propos sont dithyrambiques pour le présent épisode. Pardonnez notre langage, mais Wolfville, c’est su’a coche.

wolfville-8Ville de villégiature et résidence de l’Université Acadia, Wolfville est magiquement située à l’entrée de la vallée d’Annapolis, ce qui lui confère des sols fertiles et propices à la culture du vin. Arrivé entre chien et loup (loup, Wolfville, t’as pognes-tu?), nous avons dégusté un honnête repas turc suite à quoi nous avions une envie folle de boire quelques bières sur notre balcon d’hôtel avec vue. C’est donc avec une mine basse qu’on réalise que le liquor store est le seul point de vente d’alcool autorisé dans la province et qu’il est fermé. Hors de toute attente, notre intrépide serveuse nous informe que les bars ont le droit de vendre de la bière pour emporter et ce à n’importe quelle heure! Le tout sous forme de growler, une bouteille de 1.89 L très populaire dans l’Est Canadien, apparemment. Un petit arrêt au Paddy’s Brewpub et voilà, nous repartons avec notre Cream Ale. Succès!

Mais notre séjour à Wolfville avait comme mission de déguster l’art vinicole de la Nouvelle-Écosse et nous n’aurons pas été déçu. À bord du Magic Winery Bus, nous avons sillonné la région de vignobles en vignobles, s’arrêtant à quatre établissements tous aussi surprenants les uns que les autres. La visite à été agrémentée par notre guide Jeremy, véritable encyclopédie de la région sur deux pattes, qui a toujours un jeu de mots poche dans sa poche, ainsi que Robert le fidèle chauffeur d’autobus. À bord, on rencontre aussi une joyeuse ribambelle d’Albertains sur le party, un peu trop haut en couleur mais tout de même très divertissants. Si vous avez un seul arrêt à faire, le Luckett Vineyards et son téléphone au milieu des vignes sont des incontournables, ou si vous êtes en moyens, le Benjamin Bridge peut vous ouvrir ses portes sur rendez-vous seulement, pour la modique somme de 175 douleurs. Nous n’y somme pas allés, mais avons acheté une bouteille à la Nova Scotia Liquor Corporation (NSLC pour les intimes, lorsqu’elle était ouverte), et Stéphanie estime que leur mousseux Benjamin Bridge NV est la meilleure invention depuis le pain tranché.

wolfville-5wolfville-4

L’expérience est fort agréable et la récolte est bonne. Wolfville est un excellent camp de base pour découvrir la région des vins, le site historique de Grand Pré et pour faire quelques randonnées autour de la Baie de Fundy. De notre humble expérience, on compare la région à Prince Edward County dans le lac Ontario où nous avons séjourné il y a quelques années (belle destination de fin de semaine pour l’été si vous cherchez des activités). On termine le séjour avec une randonnée jusqu’au bout de Scots Bay à Cape Split, où le talk of the town est la randonneuse qui s’est délibérément jetée en bas de la falaise pour secourir son chien la semaine passée… Rassurez-vous, elle a survécu.

C’est donc avec une légère gueule de bois qu’on quitte la charmante région pour se diriger dans la métropole Nouvelle-Écossaise, Halifax!

wolfville-7

Suivez-nous sur les résaux sociaux