De l'île aux îles

Home / Blog / Le réseau madelinot

Le réseau madelinot

  • Date:
  • Catégorie: Blog
reseau

Déménager dans une région éloignée et isolée qu’on ne connait pas, c’est aussi dire au revoir à la proximité de sa famille, ses amis et son entourage. Heureusement, notre arrivée aux Îles a été agrémentée de quelques retrouvailles pour Guillaume, mais surtout de nouvelles rencontres. Et des nouveaux amis, on aime ça!

Dès notre arrivé, et ce littéralement à 7h00 du matin lorsque nous sommes arrivés et avons pris un café (très nécessaire post-traversier de nuit) avec Geneviève, aussi connu comme étant la personne responsable de nous avoir amadoué jusqu’ici, elle nous a averti que pour survivre à l’hiver des Îles, c’est important d’avoir un bon réseau. Les soupers/soirées/journées entre amis sont les activités numéro un lorsque tout tout tout est fermé (on re-discutera de ce sujet ne vous inquiétez pas). On n’a donc pas tardé, et avons accepté toutes les invitations qui nous étaient proposées! Souper, BBQ, après-midi à la plage, 5à7, feux, rassemblement pour Hugo Barrette*, bref aux Îles toutes les raisons sont bonnes pour se retrouver entre amis. On a fait l’heureuse rencontre de bien des madelinots et madeliniennes de souche, mais on a également réalisé que nous sommes loin d’être les seul à être des nouveaux arrivants. Beaucoup de gens s’installent ici pour le travail ou simplement parce qu’ils ont été charmé par les Îles et leur mode de vie. Ça me rassure d’abord de savoir que nous ne sommes pas les deux seuls à se lancer des dans des aventures en région isolée, et ensuite parce que ces vieux nouveaux arrivants racontent que dans le fonds, l’hiver c’est pas si tant pire… Quoique seulement avec les « petits » vents de début d’automne, la maison tremble et je me réveille la nuit pour être bien certaine que ma voiture ne se soit pas envolée au vent (histoire vraie ici). Bon, à suivre.

L’autre partie importante de notre entourage, c’est notre équipe de la pharmacie. Notre équipe en or. Dès la première semaine, je savais que j’avais affaire à une joyeuse ribambelle, mais ça fait maintenant un mois que je vis ma petite immersion madelienne au fil de mes conseils au laboratoire, mais surtout avec le temps passé dans la salle des employés. La communication inter-madeliniennes, c’est surprenant. On parle d’aigreur, de platier, de technique de pêche aux coques (avec ou sans siphon de toilette, mais jamais au grand jamais avec des gants de caoutchouc apparemment), de fard d’homard, on m’explique la différence entre une palabre et un potin (une palabre c’est une rumeur qui peut être vrai ou fausse, alors qu’un potin est nécessairement vrai), on essai tant bien que mal de m’expliquer comment me rendre aux endroits (parce qu’ici on ne donne jamais d’adresse, tout le monde sait où tout se trouve), et souvent on raconte comment il fait chaud cette année aux Îles… À noter que le mercure n’est pas monté en haut de 25 degrés celcius depuis qu’on est arrivé. Mais bon, à suivre. Le tout enrobé de cet accent dont je n’ai pas encore trouvé les mots pour bien décrire. Whate** accent!

Cath-5

Dans le but de pendre notre crémaillère et afin de souligner le départ d’une des pharmaciennes qui quitte pour retrouver son amour au Colorado – une bien belle histoire – nous avons invité notre petite famille de la pharmacie à la maison. C’était tellement plaisant de se retrouver sans le stress du travail (parce que on va se le dire, ça roule en titi une pharmacie aux Îles), et de pouvoir jaser allègrement. On apprend donc tranquillement à se connaître, au travail et en dehors.

C’est définitivement le goût de l’aventure qui nous a amené jusqu’au îles, mais c’est grâce à ce nouveau réseau qu’on se sent bien ici et qu’on aime notre travail.

– Stéphanie

* Hugo Barrette: cycliste de piste olympique qui vient des Îles. J’ai toujours espoir d’une rencontre one on one pour une entrevue exclusive avec De l’Île aux Îles.

** Whate [watə] : Adapté de l’expression anglophone what a, adjectif madelinot qui souligne le charactère impressionnant ou surprenant de quelqu’un ou quelque chose. Ex.: Whate grosse affaire que tu me racontes là! ou encore Whate drôle de madame!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur les résaux sociaux